Couture : Adapter un soutien-gorge pour une prothèse mammaire externe

Share

En ce mois d’octobre rose, j’ai souhaité apporter ma toute petite contribution pour toutes celles qui souffrent, ont souffert ou connaissent quelqu’un qui a souffert d’un cancer du sein. Je suis récemment tombée sur un article issu du magazine américain Threads Magazine, qui explique comment adapter les soutiens-gorge du commerce afin de pouvoir y insérer une prothèse mammaire externe. Il existe des soutiens-gorge spéciaux dans le commerce, mais ils sont chers (j’en ai vu à 75€, par exemple !). Pourtant, avec des connaissances de base en couture, on peut tout à fait les faire soi-même, à partir des soutiens-gorge qu’on a déjà dans sa garde robe ! L’article date de 2009, mais il est intemporel. Je l’ai trouvé génial, utile, et très bien expliqué. Comme il est en anglais, j’ai souhaité le partager avec vous en le traduisant. Vous pouvez retrouver la version originale en anglais en cliquant sur le lien suivant : Adapt a Bra to Accomodate a Prosthesis.

Adapter un soutien-gorge pour y intégrer une prothèse

soutien gorge prothèse mammaire externe

Traduction de l’illustration :

Inside view = Vue de l’intérieur

Two-layer flat lining for prothesis = Deux couches de tissu de doublure pour la prothèse

Finish opening edges = Finition des bords ouverts

Zigzag lining to bra along raw edges = Assembler la doublure au soutien-gorge par un point zigzag le long des bords bruts

For underwire, hand-sew along channeling = Pour les armatures, faire une couture à la main le long de l’armature

Créer un soutien-gorge post-mastectomie à partir d’un soutien-gorge du commerce nécessite seulement des connaissances basiques de couture et un peu de minutie.

Article du magazine Threads #81, p. 12

Je souhaite aider mon amie à modifier son soutien-gorge pour y intégrer une prothèse parce que les soutiens-gorge spéciaux du commerce sont trop chers. Quel type de soutien-gorge est le plus adapté, et comment puis-je le modifier ?

Tracy Shaw, Mesa, Ariz.

Cindy Elam répond : Vous posez une bonne question qui concerne beaucoup de femmes. Les étapes pour adapter un soutien-gorge pour y intégrer une prothèse ne sont pas difficiles et ne prennent pas beaucoup de temps. Elles ne nécessitent que des connaissances basique à intermédiaires en couture et un peu de minutie.

Afin de créer une poche pour une prothèse, vous pouvez soit utiliser les instructions ci-dessous pour modifier un soutien-gorge du commerce, soit modifier un patron de soutien-gorge pour faire le vôtre en partant de zéro. Dans tous les cas, commencez avec un style de soutien-gorge qui épouse correctement la silhouette de la femme et sa poitrine. Presque tous les styles conviendront, du moment qu’ils sont bien ajustés et n’appuient pas sur les tissus cicatriciels, ce qui pourrait causer de l’inconfort. Je pense qu’un soutien-gorge totalement couvrant peut être facilement adapté dans ce but.

Utilisez un tissu doux en maille de coton, léger, pour créer la poche de la prothèse. Ma méthode permet de créer une poche à double couche qui permet d’isoler la poitrine contre le froid de la prothèse et aide à absorber la transpiration lorsqu’il fait chaud.

Pour faire le patron de la poche, il faut découper la forme du bonnet en le mettant à plat sur une table, le côté poitrine face à vous. Je préfère utiliser la méthode qui consiste à l’épingler sur du papier pour former le patron, ce qui nécessite de d’abord scotcher deux couches de papier sur un morceau de mousse ou de carton (vous utiliserez les deux couches de papier pour former les deux couches de la poche).

Remarque hors article : J’utilise cette technique dans mes vidéos pour créer des gants en cuir.

Scotchez ensuite le soutien-gorge sur le papier, en lissant au maximum l’emmanchure, le haut et le bas du bonnet. Ne vous inquiétez pas si le centre du bonnet n’est pas à plat.

En partant de la bretelle, épinglez le long des bords du bonnet, en commençant par le haut, le long de la ligne de couture là où le bonnet rejoint le centre du soutien-gorge, le long de la courbe du bas du bonnet, le long de la couture du côté là où le bonnet rejoint la bande de fermeture, et du côté de l’emmanchure jusqu’à la bretelle. Retirez ensuite le soutien-gorge du papier, et tracez le long des trous avec un stylo, en harmonisant les courbes (un perroquet ou règle courbe sera utile). Répétez l’opération pour les deux couches.

Sur l’une des couches de papier, dessinez une ligne qui part du bord de l’emmanchure, à environ 2,5cm de la bretelle, en diagonale par rapport au bord supérieur du bonnet, et à environ 2,5cm de la couture centrale du bonnet. Cette ligne forme le bord ouvert d’une des couches de la doublure, comme montré sur l’illustration.

Sur l’autre couche de papier, dessinez une ligne qui part du bord supérieur du bonnet, à environ 2,5cm de la bretelle, en diagonale par rapport au bord de l’emmanchure, et à environ 3 à 5cm au-dessus de la couture côté. Cette ligne forme le bord ouvert de la seconde couche de la doublure. Nommez vos pièces de patron, afin de retrouver le sens et l’ordre pour les disposer etc.

Découpez chaque pièce dans le tissu en maille de coton, et finissez les bords ouverts en faisant soit un point zigzag serré, soit un point de surjet, soit un ourlet avec point zigzag, ou encore avec de la dentelle extensible. Les bords ouverts ne vont pas s’effilocher, donc le but ici est de stabiliser les bords sans ajouter de volume.

Cousez les deux couches ensemble, en laissant le dernier côté ouvert, comme sur le dessin. Épinglez la poche sur le bonnet, et faites un point zigzag le long des bords (un zigzag en trois points est idéal). Si vous travaillez sur un soutien-gorge à armatures, repliez la poche contre la bordure le long de l’armature, et faites soigneusement un point droit le long de la bordure, ou faites une couture à la main avec de petits points.

Lorsque vous portez le soutien-gorge, glissez simplement la prothèse dans la poche par le haut. Elle tiendra en place, même si vous sautez, dansez, ou si vous vous penchez.

Cindy Elam vit à El Cajon, Calif., et est une créatrice de lingerie et propriétaire de Élan Pattern Co. (www.elanpatterns.com). Son article « The Bra Dilemma— Solved! » apparaît dans le magazine Threads #71.

Illustration : Bob LaPointe




Publié dans Couture
2 commentaires sur “Couture : Adapter un soutien-gorge pour une prothèse mammaire externe
  1. valerie dit :

    Bonjour, interessant votre tuto mais en general , les armatures et baleines sont interdites alors est ce que ca peut se faire sans , je sais pas . Merci quand meme .

    • Full Of Craft dit :

      Bonjour,

      Bien sûr ! En fait, tout le tuto est fait pour la modification d’un soutien-gorge sans armatures, c’est seulement à la fin du tuto que l’auteure de l’article suggère une solution pour celles qui souhaitent quand même modifier un soutien-gorge à armatures. Donc oui, on peut faire sans, et c’est effectivement mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*